Sisältöön
tampereen yliopisto: viestintätieteiden tiedekunta: tutkimus: plural-tutkimuskeskus: common material: research project sites:
Viestintätieteiden tiedekuntaTampereen yliopistoViestintätieteiden tiedekunta
PLURAL-tutkimuskeskus

Le passé récent en français ; étude sur l’expression venir de + inf.

Jukka Havu

Cette étude repose sur un corpus de plus de 35.000 occurrences de la périphrase venir de + infinitif, extraits principalement du corpus électronique FRANTEXT. Du point de vue chronologique, ces occurrences couvrent une période qui va de la fin du XVIe siècle jusqu’aux textes contemporains. Les textes modernes et contemporains sont mieux représentés que les textes du XVIe au XVIIIe siècle, mais la grande quantité totale des exemples de toutes les époques permet d’avancer des généralisations portant sur l’évolution de cette forme ainsi que sur son statut en français contemporain.

Dans les langues européennes, les types d’expressions du passé récent sont des périphrases verbales et des constructions à adverbes ou particules temporels. La première solution est celle du français et des langues ibéro-romanes (le castillan, le catalan, le galicien et le portugais) où la périphrase correspondante, du point de vue sémantique, est formée au moyen du verbe acabar « achever » suivi de l’infinitif. En français et en occitan contemporains, c’est la périphrase venir de + inf. qui s’est consolidée comme la seule expression du passé récent. Venir de + inf. a supplanté en français d’autres expressions ayant plus ou moins la même fonction temporelle comme par exemple sortir de + inf., achever de + inf. et ne faire que (de) + inf. :

1. Mes collègues viennent de sortir.
2. Je viens de manger.
3. Un poèta ven de morir : l'Aimé Césaire a rejonh lo Grand Negre.

Or, la plupart des langues européennes, comme le finnois, le roumain et l’anglais, expriment le passé récent au moyen d’adverbes. Ces trois langues, malgré leurs origines assez différentes, présentent des similitudes frappantes quant à l’expression du passé récent. Dans chacune de ces trois langues l’expression fondamentale du passé récent se construit à l’aide d’un adverbe (finnois juuri, anglais just, roumain tocmai) :

4. Juha tuli juuri.
5. Juha on juuri tullut.
6. John just came.
7. John has just come.
8. Ion tocmai a venit.
9. Ion tocmai veni.

Dans toutes ces langues, l’adverbe qui sert à exprimer le passé récent a également d’autres fonctions dans le cadre du système aspectuo-temporel, entre autres, celle de faire ressortir la coïncidence de deux actions, l’une perfective et l’autre imperfective (schéma d’incidence), sans qu’il s’agisse nécessairement de proximité temporelle avec le moment de la parole :

10. I was just reading your letter, when you came.
11. Tocmai citeam scrisoarea ta, când ai venit.

L’objectif de notre étude est d’examiner l’évolution du passé récent en français et de le comparer avec les expressions correspondantes dans d’autres langues afin d’obtenir une image plus complète de l’idiosyncrasie de cette catégorie cognitive et grammaticale.

Publications de l’auteur sur le sujet ou sur des sujets apparentés :

1. [2006a] ‘L’expression du passe récent en français : Observations sur l’emploi de la périphrase venir de + infinitif’. Dans : Nicole Le Querler & Hava Bat Zeev Shyldkrot (éds.) Les périphrases verbales. John Benjamin’s. London, 279-292.

2. [2006b] ‘La grammaticalisation des périphrases aspectuelles et temporelles en français’.Actes du XVIe Congrès des romanistes scandinaves (Copenhague), http://www.ruc.dk/cuid/publikationer/publikationer/XVI-SRK-Pub/LSC/LSC02-Havu/

3. [2006c] ‘Observations sur l’évolution des expressions du passé récent et de l’antériorité immédiate en français’. Dans : Enrico Garavelli, Mervi Helkkula et Olli Välikangas (éds.) Tra Italia e Francia. Entre France et Italie. In honorem Elina Suomela-Härmä. Société Néophilologique, Helsinki, 219-228.

4. [2006d] (en colaboración con Eva Havu) ‘Quelques observations sur l’évolution des périphrases temporelles en français : variation et changement’. Dans : Guillot, Céline & Heiden, Serge & Prévost, Sophie (éds) Études littéraires, historiques et linguistiques en hommage à Christiane Marchello-Nizia. ENS Éditions, Paris. 93-105.

5. [2007b] ‘La expresión del pasado reciente en el francés contemporáneo: el carácter aspectuo-temporal de la perífrasis venir de + infinitivo’. Dans : Bruno Camus Bergareche (éd.) El tiempo y los eventos. Ediciones de la Universidad de Castilla-La Mancha. Cuenca.

6. [2008] ‘L’évolution des expressions du passé récent en français’. Dans : En : Fagard B., Prévost S., Combettes B. & O. Bertrand (éds) Evolutions en français - Etudes de linguistique diachronique, 2008. Bern : Peter Lang.

7.[2009] ‘La perífrasis ‘acabar de + inf.’: ¿una expresión resultativa o un pasado reciente?’ En: Lars Fant, Ferrán Ferrando Melià, Johan Falk & María Bernal (eds.) Actas del II Congreso de hispanistas y lusitanistas nórdicos. Acta Universitatis Stockholmiensis, pp. 197-204.

8. [sous presse, publication prévue pour 2010] ‘L’expression du passé récent et la négation’. Dans : Franck Floricic & Renée Lambert (éds.) Les propositions non susceptibles d’être niées. TYPO 4, Cerlityp.

 
Kysymykset ja palaute
Ylläpito:
Muutettu: 9.12.2011 11.36 Muokkaa

Tampereen yliopisto

Tampereen yliopisto
03 355 111
kirjaamo@uta.fi


KARVI-auditoitu HR Excellence in Research

YLIOPISTO
Tutkimus
Opiskelijaksi
Ajankohtaista
Yhteistyö ja palvelut
Yliopisto

AJANKOHTAISTA
Aikalainen
Avoimet työpaikat
Rehtoriblogi
Tampere3

PALVELUT
Aktuaarinkanslia
Avoin yliopisto
Hallinto
Kansainvälisen koulutuksen keskus
Kielikeskus
Kielipalvelut
Kirjaamo
Kirjasto
Liikuntapalvelut
Viestintä
Tietohallinto
Tutkimuspalvelut
Täydennyskoulutus
Tietoarkisto
» lisää palveluita

OPISKELU
Opetusohjelma
Opinto-oppaat
Opiskelijan työpöytä

SÄHKÖISET PALVELUT
Andor-hakupalvelu
Uusi lainasi
Intra
Moodle (learning2)
NettiOpsu / NettiRekka
NettiKatti
Sähköinen tenttipalvelu
TamPub
Office 365 webmail
Utaposti webmail
Wentti